Un nouveau petit cas clinique pour vous illustrer les techniques de soin que nous utilisons dans notre cabinet, qui met à nouveau en lumière les effets du laser, cette fois-ci dans le cadre de la gestion des plaies.

 D., une chatte de 5 ans nous a été présentée en consultation pour une plaie suintante à la patte arrière droite. Après sédation et tonte, nous avons trouvé de multiples plaies le long de la patte. La plus grave était une large plaie purulente laissant apparaître les tendons des doigts, trop large pour être suturée.

Plaie de D. à son arrivée

Malgré les soins chirurgicaux, les antibiotiques et un pansement au miel, la plaie était toujours purulente lors du contrôle 4 jours plus tard, et les sutures de rapprochement avaient lâché.

Plaie à J0 de la thérapie laser

Au regard de la gravité de la plaie, liée notamment à l’exposition des tendons, nous avons décidé avec ses propriétaires de mettre en place une thérapie laser.

Dès le premier contrôle, 2 jours plus tard, la plaie était plus saine!

Plaie à J2

Sept séances ont été réalisées en 13 jours : l’aspect de la plaie s’est rapidement amélioré.

Plaie à J7

La plaie était quasiment cicatrisée le jour de la dernière séance! D. Avait d’ailleurs retiré d’elle-même le pansement depuis quelques jours et avait repris ses virées à l’extérieur, avec une patte pleinement fonctionnelle!

Plaie à J13

Ce cas illustre bien les propriétés anti-bactériennes, cicatrisantes et anti-douleur du laser, secondé ici par du miel puis une huile végétale cicatrisante additionnée d’huiles essentielles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *