Le laser est un outil précieux, utilisé aussi bien en dermatologie, en rhumatologie, ou en orthopédie et physiothérapie, qu’en médecine générale. En effet, l’action du laser thérapeutique vétérinaire est large et sans effets secondaires, bien qu’elle nécessite tout de même quelques précautions. Elle offre une alternative intéressante à certains traitements allopathiques tels que les corticoïdes et autres anti-inflammatoires, tout en ayant une application plus large. Le laser s’intègre ainsi parfaitement dans notre médecine holistique et naturelle, et dans nos programmes de physiothérapie et rééducation.

Quel est le principe de fonctionnement du laser thérapeutique?

Le laser dispense une lumière rouge proche de l’infra rouge, d’une ou plusieurs longueurs d’onde spécifiques, qui interagit avec l’eau, la mélanine et les cytochromes (qui jouent notamment un rôle dans la production d’énergie des cellules). Cette interaction a comme effets l’augmentation de la circulation sanguine et donc du drainage, la diminution de l’inflammation et de la douleur, et la stimulation du fonctionnement cellulaire et donc l’amélioration de la cicatrisation. Attention cependant, la stimulation du fonctionnement cellulaire explique pourquoi le laser ne doit pas être utilisé sur une tumeur.

Quelles sont les indications?

Le laser thérapeutique est utile pour le traitement de nombreux problèmes orthopédiques. Son action anti-inflammatoire lui confère une bonne efficacité dans le cadre de la gestion de la douleur arthrosique : arthrose des articulations des membres, arthrose cervicale, becs de perroquets… Il sera également utile après une chirurgie orthopédique, pour gérer la douleur et l’inflammation, aider à la résorption d’un éventuel œdème, mais aussi pour accélérer la cicatrisation osseuse, ligamentaire, musculaire et cutanée : ligaments croisés, fractures, OCD, etc. De même, les dorsalgies, dues à une inflammation articulaire, une tension musculaire, une douleur osseuse, comme par exemple les douleurs liées aux conflits de processus épineux, bénéficieront grandement d’une thérapie laser. Enfin, la cicatrisation des tendons ou ligaments, lors de tendinite ou d’entorse, sera accélérée par la thérapie laser, qui participera en même temps à la gestion de la douleur générée par ce type d’affections.

Un autre domaine de prédilection pour l’utilisation de la thérapie laser est la dermatologie. En effet, dans cette indication, l’action anti-inflammatoire est très utile, de même que l’accélération de la cicatrisation et l’action anti-infectieuse. On pourra ainsi mettre ces effets bénéfiques à profit pour traiter une plaie qui ne parvient pas à cicatriser (ou limiter la formation de chéloïdes chez le cheval), une otite chronique très inflammatoire, un hot-spot, une pyodermite, etc.

De même, dans le cadre du traitement des gingivites chroniques, que certains propriétaires de chats connaissent bien, le laser thérapeutique offrira une action antalgique efficace très appréciée des patients, qui permettra d’éviter les injections de corticoïdes aux effets secondaires bien connus et complètera les traitements naturels.

Comment se déroule une séance de thérapie laser?

Une séance de laser dure quelques minutes, le temps dépendant de la surface à traiter et du type d’affection visé. Une seule séance est rarement suffisante : dans la plupart des cas, une série de séances rapprochées sera mise en place, éventuellement suivie de séances régulières (toutes les ‘ semaines environ) dans le cas de problèmes chroniques.

Avant de débuter la séance, le vétérinaire et le propriétaire de l’animal doivent mettre des lunettes protégeant les yeux contre les effets du laser, qui peut brûler la rétine. Les yeux de l’animal sont cachés aussi – des lunettes existent mais les patients les apprécient rarement… Lorsque tout le monde est prêt, la séance débute, l’animal devant simplement rester immobile quelques minutes : la thérapie laser est indolore et sans stress, seule une légère chaleur est ressentie par le patient! Seule précaution à prendre : ne pas appliquer d’huiles essentielles avant une séance de thérapie laser!

Dans le cas d’affections locomotrices, la séance de laser peut être inclue dans une séance de physiothérapie : des massages et mobilisations peuvent alors précéder et/ou suivre la séance de laser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *