Poules et phytothérapie font bon ménage!

L’hiver amène avec le froid son lot de maladies, notamment respiratoires, chez les poules. Pour les soigner, nous utilisons des remèdes naturels à base d’extraits de plantes. Poules et phytothérapie, pas convaincus? Nous vous présentons quelques cas cliniques!

Une poule en mauvais état

Une jeune poule récemment achetée nous a été présentée en consultation. Elle était maigre, et avait présenté un épisode de diarrhée qui semblait résolu. Mais son plumage restait ébouriffé et elle avait peu d’entrain. Une autre poule, arrivée avant elle, l’embêtait régulièrement.

L’introduction d’une nouvelle poule au sein d’un groupe n’est pas toujours aisée. Les poules ont une organisation hiérarchique, et il peut y avoir de la bagarre tant que l’ordre n’est pas établi. Et quand une poule est affaiblie, les autres en profitent pour établir leur dominance!

Quand vous introduisez un nouvel animal, il est recommandé d’effectuer une quarantaine. En effet, cela permet à l’animal de s’adapter à son nouvel environnement, avant d’être confronté à ses nouveaux compagnons. De plus, avec le stress, l’immunité baisse et des maladies peuvent ressortir. Cela permet de les mettre en évidence avant qu’elles soient transmises aux autres animaux.

Cela est d’autant plus important si l’animal est déjà en mauvais état à son arrivée. Redonnez-lui des forces et laissez-le s’adapter avant de l’introduire dans le groupe!

Dans le cas présent, cette nouvelle poule a été isolée quelques jours, au chaud. Nous avons mis en place un traitement à base de plantes pour apaiser et stimuler son système digestif, booster son immunité et l’aider à gérer son stress.

SONY DSC

Elle a repris des forces, et a ensuite pu être réintroduite dans le groupe!

Des problèmes respiratoires

En hiver, avec le froid, les poules peuvent présenter des troubles respiratoires. C’est ainsi que nous avons vu en consultation une poule qui respirait mal et présentait de la toux depuis une semaine. Elle respirait la bouche ouverte, ce qui est un signe de difficulté respiratoire marquée. Elle avait cessé de s’alimenter. En effet, un animal qui peine beaucoup à respirer ne parvient souvent plus à manger, puisque l’entrée des voies respiratoires et digestives est commune. Aussi, pour s’alimenter, l’animal doit momentanément bloquer ses voies respiratoires. Mais s’il a déjà du mal à respirer, cela lui est impossible!

L’auscultation a confirmé la suspicion d’implication des voies respiratoires profondes. Il peut être difficile de guérir une atteinte des sacs aériens et des poumons chez la poule. Il faut une bonne pénétration des traitements en profondeur.

Nous avons donc mis en place un traitement à base d’EPS (extrait liquide de plantes), avec des propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoire et immunostimulantes. Mais aussi des inhalations d’huiles essentielles, qui permettent d’avoir une action en profondeur. Nous avons également recommandé d’abreuver et de nourrir la poule à la seringue, le temps qu’elle soit capable de de nourrir à nouveau elle-même.

De plus, la poule a été isolée, et mise au chaud. En effet, tout animal malade doit être isolé immédiatement pour éviter la propagation de la maladie. D’ailleurs, quelques unes de ses compagnes présentaient déjà des signes. Elles ont elles aussi été traitées de la même manière.

Les propriétaires de cette poule s’en sont très bien occupé, et elle s’est remise, de même que ses compagnes!

Poules et phytothérapie

SONY DSC

Comme vous le montrent ces deux cas cliniques, il est tout à fait possible de soigner des poules avec des plantes! Des extraits liquides peuvent être mélangés à la ration, ou donnés dans le bec si la poule ne s’alimente plus. Des huiles essentielles peuvent aussi être utilisées, en inhalations mais aussi par voie locale! Poules et phytothérapie font bon ménage, pensez-y si vos poules tombent malades cet hiver!

Et bien sûr, pensez aussi à faire une quarantaine avant toute introduction de nouveaux animaux chez vous, et à isoler les animaux malades!

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager, et retrouvez plus de contenu sur ce site et sur notre page Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *